CLASSIQUES DU XXè SIECLE.

Réalisation : Jean-Michel Loré.

Production : A.S.I. asbl.

 


 

Pour se garantir le ‘taux d’écoute’, la plupart des radios suivent une mode leur garantissant une écoute « temporaire » d’une tranche d’âge ou socio-culturelle bien déterminée, d’autres suivent leurs auditeurs du biberon à leur décès, et meurent avec eux.


Tous les scénarios de tirs vers des cibles identifiées des instituts de sondage et du commerce sont possibles, de plus en plus aidés par les espions des cartes de réduction ou de logiciels intrus o de statistiques.

« La liberté commence quand on se rend compte à
quel point on peut être manipulés 
»,

 

quand on est conscient des limites de conscience de son subconscient, des manipulations subliminales, des illusions diverses, … sans tomber dans la paranoïa.
Les ‘reprises’ musicales comblent actuellement des vides de création audiovisuelle en remettant au goût du jour (actuellement très binaire), des œuvres qui furent originales il y a parfois presque moins d’une génération.


En diffusant des ‘nouveautés’ à la mode, et en les mettant en parallèle avec celles qui firent les succès du siècle précédent, en les resituant dans leur contexte géopolitique, il est possible, grâce aux archives sonores de déclencher un processus d’auto-identification de l’être humain au travers des distances dans le temps et dans l’espace.

Une expérience radiophonique qui peut s’étendre.